Chahab

Le Simorgh, oiseau sacré de la mythologie perse est présent dans les récits de nombreux poètes: Attâr, Avicenne, Ferdowsî…


Né de la pensée philosophique, il est représenté par plusieurs formes de lettres entrelacées qui finissent par s’unir en leurs sommets. 
L’intérêt particulier que je porte aux traces anciennes de civilisation : l’art rupestre, les arts premiers et la calligraphie, me permet de renouer avec mes origines persanes.

Télécharger la
biographie au format PDF

Dans ma sculpture, le Simorgh est la matérialisation d’un concept : la quête de la vérité.